Marathon de la Nouvelle Orleans (Etats-Unis) le 5 février 2017

5Fév - by admin - 0 - In Etats-Unis Marathon Urbain

8th Humana Rock’n’ Roll New Orleans Marathon, mon 26ème Marathon

Logo

Après le marathon de Jersey et le côté un peu français de son histoire, nous avons eu envie de poursuivre l’aventure dans un autre pays ayant également un lien avec la France: la Louisiane avec ses paysages et ses swamps ou bayou, avec ses habitants et ses cajuns, ses fêtes et son Mardi Gras, ses musiques avec le jazz ou le zydeco.

Dans mes lectures, le Mississipi évoquait chez moi l’aventure, l’évasion, l’exotisme, le bout du monde. Et me voici devant cette grande rivière qui a inspiré tant d’artistes, d’où le choix de notre venue ici.

Marathon expo

Une fois prise la décision de venir, il a fallu programmer un itinéraire correct pour pouvoir explorer au minimum cet état. Nous ne passerons pas avec un tour opérator car le voyage semble facile à organiser.

L’inscription au Marathon est aisée sur internet et l’organisation Rock’n Roll Marathon n’oublie pas d’envoyer très régulièrement des mails de rappel concernant surtout la promotion des autres Rock’n Roll marathons.
Ensuite, j’ai effectué la réservation du vol, de l’hébergement et de certaines sorties: swamp tour et cajun foodtours.

Une fois ces formalités effectuées, passons au vif du sujet.

Ma préparation

Mon livre de chevet

« 4 mois pour courir un marathon en 4 h » de David Kuehls

Début de l’entrainement le 11 octobre 2016.
Programme suivi très scrupuleusement, jusqu’aux 32 km en sortie longue où je suis arrivée exténuée.

Pour la dernière sortie, est-ce la fatigue, un aliment mal digéré, un microbe ou le stress? J’ai été tellement barbouillée que j’ai dû abréger l’entrainement.

Rock’n’Roll marathon

Marathon expo au Convention Center. Nous y sommes allés à pied à partir du centre ville, les couloirs sont infinis!
La récupération du dossard est enfantine, on passe aisément des comptoirs 1 à 3 et tout est dans le sac. Concernant le tee-shirt, je n’avais pas noté XS sur le site car non trouvé du coup il est beaucoup trop grand pour moi et au service des échanges, sold out.

New Orleans bread pudding

Pasta party individuelle car rien de prévu par les organisateurs. Pour ma part, je conseille Oceana grill et le délicieux Cajun jambalaya pasta, un peu épicé mais revigorant suivi d’un bread pudding non moins alléchant.

Nous avons tout de même arpenté en ce samedi soir les rues très animées et alcoolisées de Bourbon Street avant de préparer ma tenue pour demain. À noter que la puce électronique est une sorte de bracelet à glisser autour des lacets.

Nouvelle Orléans, Louisiane, Dimanche 5 février 2017 à 7:30

Parcours de la course

Début du séjour ici…

Départ commun avec le semi à l’intersection de Poydras st et Camp st, c’est à dire à l’ouest du french quarter.
L’arrivée se situe dans City park, un peu plus au Nord et des navettes gratuites peuvent ramener les coureurs et leurs accompagnateurs vers la zone de départ.
Office religieux à 6h30 pour ceux qui y croient, dépôt des bagages avant 7h.

7h15. Marathon et semi sont dans le même sas. Les meneurs d’allure sont en place également.
7h27. Hymne national entonné par une chanteuse enthousiaste comme dans tous les marathons américains avec pour certains coureurs, la main sur le cœur.

Départ

7h30. Départ de l’élite puis, toutes les minutes environ, successivement chacun des 27 sas prend place devant la ligne de départ et s’élance régulièrement.
Température de départ : 15°C, nuageux, pas de vent. Celle d’arrivée : 24°C.

Parcours: un des plus plats et des plus rapides des USA, à part quelques montées de ponts.

Première partie de course: dans la ville avec des orchestres ici et là et quelques spectateurs.

Récit de la course

A vos marques

Seconde partie: le température grimpe doucement, l’ombre se raréfie, ainsi que la foule et l’écart entre chaque coureur augmente surtout depuis que les semi nous ont quittés au 13 ème mile.

Le monde civilisé réapparaît 300 mètres avant la ligne d’arrivée. Pour ma part, j’avais la forme mais plus la foi depuis un bon bout de temps.

Arrivée

Donc, deux cent mètres avant, mes forces reviennent soudainement et je dépasse allègrement les cinq coureurs devant moi. Et tandis que je lève les bras au ciel et harangue la foule pour m’encourager, celle ci me répond en applaudissant.

Ce furent mes quelques secondes de célébrité et c’est pour cela que je me suis entraînée pendant seize semaines.

Non, évidemment je plaisante, je m’entraîne parce que j’aime cela et que je ne sais rien faire d’autre, je m’entraîne pour ne pas devenir une grosse vache au fond de mon canapé et je m’entraîne parce
qu’avoir un but dans la vie permet de voir celle ci du bon côté.

I did it !

Récupération de la belle médaille, d’une banane, etc… Bière à volonté si plus de 21 ans mais cela fait bien longtemps que j’en ai plus du double. Néanmoins au Marathon expo, celui qui distribuait les bracelets pour récupérer la bière m’a quand même réclamé ma pièce d’identité avant de me l’accorder!

Sur la piste d’athlétisme attenante, zone de récupération et de regroupement familial. Sur un podium, un orchestre joue un air entraînant pour ceux voudraient encore se dégourdir les jambes.

Récupération du jacket du finisher très léger mais pratique.

Ensuite, direction, bus scolaires jaunes qui nous ramènent au point de départ.

La suite n’en sera que plus magique et la rencontre avec ces louisianais sera pour nous inoubliable tant leur gentillesse, leur hospitalité, leur humour et la façon de raconter leur histoire et celle de leur famille nous aura enchanté et parfois attristé.

Suite du séjour ici…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *