Saint Petersburg (Russie) du 26 juin au 1er juillet 2014

1Juil - by admin - 0 - In Europe Europe de l'Est Récit

Du 26 Juin au 1er Juillet 2014: Nuits Blanches à Saint Petersburg

Drapeau russe
Drapeau russe

Echappées à Saint Petersburg

C’est une ville qui fait rêver. Qui me fait rêver.

Saint-Pétersbourg a changé plusieurs fois d’appellation : elle a été rebaptisée Pétrograd de 1914 à 1924, puis Léningrad de 1924 à 1991, avant de retrouver son nom d’origine à la suite d’un référendum en 1991.

Malgré le climat politique actuel, j’ai voulu visiter cette ville chargée d’histoire.

Et j’ai eu mille fois raison.

Jeudi 26 Juin 2014

Panneau d'affichage
Panneau d’affichage

Aérogare CDG-Roissy. Parking PW Eco. L’aventure débute au moment où la porte de la voiture se ferme.
Fébriles, nous abordons la navette N1 qui nous amène au Terminal F, après quelques enjambées, le Terminale E est à notre portée.

Momo de Planet-Tours nous accueille avec nos passeports munis de visa dont l’agence s’est occupé de nous fournir.

La borne automatique nous permet de nous enregistrer rapidement et d’imprimer nos cartes d’embarquement vu que nous ne nous encombrons que de bagages-cabine.

Décollage
Décollage

Le passage à la douane est rapide. Il ne nous reste plus qu’à nous relaxer dans l’attente de notre embarquement. Le vol précédent a du retard. Nous décollons 30 minutes en retard. Mais cela n’entame pas notre joie de voyager.

Nous sommes 24 de Planet-Tours dont 10 marathoniens. Le trajet se déroule sans encombre. Air France nous offre le repas qui se compose d’une salade, d’un morceau de pain aux céréales, d’une bouteille de vin rouge et d’une tarte au citron.

Je m’assoupis par moment. Il est vrai que la nuit a été courte comme celle des trois dernières comme d’habitude. L’appréhension sans nul doute.

La température locale est de 12°C mais le ciel est dégagé. Le passage à l’immigration est toujours une étape délicate et la réputation des policiers russes n’est pas usurpée. Pas un sourire. L’officier qui nous contrôle tique sur la couleur de mes cheveux qui ont blanchi depuis. Elle me demande une autre pièce d’identité. Ouf, je passe de justesse. Nous sortons rapidement de l’aérogare puisque nous n’avons pas de bagage à récupérer.

Mac Do russe
Mac Do russe

Notre guide russe Olga nous attend avec une pancarte. Je découvre le Mac Do écrit en lettres cyrilliques et où plusieurs russes se pressent. Quel dépaysement! Quand tout le groupe est sorti, nous prenons un car qui nous amène à notre hôtel. Durant le trajet, notre guide nous fait découvrir la ville de Saint Petersbourg et son histoire.

Nevski Grand Hotel

Couloir de notre hôtel
Couloir de notre hôtel

Situé à 20 mètres de l’avenue principale Nevski Prospect. Notre chambre 601 est au 6ème étage (en réalité 5ème, car ici le rez de chaussée n’existe pas). Elle est simple mais confortable.
C’est un trois étoiles dont l’avantage est qu’il est situé dans le triangle d’or, à distance raisonnable et à pied des principaux édifices touristiques.

Il est 5 heures quand nous longeons la Nevski jusqu’au canal de Fontaka. L’avenue possède 8 voies, il est difficile de la traverser car les passages pour piéton sont rares et traverser en dehors des clous est un véritable suicide. Je pense que la limitation de vitesse est inexistante.

Teremok
Teremok

Teremok est une chaine de restauration rapide pas cher. Elle propose des plats russes à très petits prix. Pour 200rb (4€), nous avons droit à des pelmenis (sortes de raviolis), des crêpes farcies à la viande le tout associé à une kvas (sorte de bière russe peu alcoolisée).

Nous nous promenons le long de la Neva à la lueur d’un soleil rasant.

Vendredi 27 Juin 2014

Le petit-déjeuner-buffet de l’hôtel est très copieux. Nous rejoignons le groupe pour la visite guidée de la ville en car. Olga nous indique les grands monuments et nous retrace tous les grands moments de l’histoire de Saint Petersbourg qui remonte à sa création en 1703 par le tsar Pierre le Grand.

Cathédrale Saint Nicolas des Marins
Cathédrale Saint Nicolas des Marins

Cathédrale Saint Nicolas des Marins: Construite au milieu du XVIII ème siècle, elle représente un exemple superbe du style baroque russe avec ses murs blancs et bleus décorés de moulures et ses cinq dômes dorés.
Il est préférable d’y entrer avec un foulard sur la tête pour les femmes. La messe est suivie par des fidèles debout. Nous n’avons pas pu assister à une messe orthodoxe
car il était trop tôt. Nous y achetons des icônes miniatures.

Tombeau des Romanov
Tombeau des Romanov

Forteresse Pierre et Paul: Sur l’île Zayachiy, ceinturée par la grande Neva, elle marque la naissance de Saint-Pétersbourg.

Comme pour toutes les visites guidées, les pauses-photos sont fréquentes et express. Cette balade a au moins le mérite de donner une vue d’ensemble.

Sphynx sur la Neva
Sphynx sur la Neva

Sphynx sur les quais: les regarder droit dans les yeux porterait malheur.

La visite s’achève dans une boutique de souvenir. Nous tombons sous le charme d’une matriochka. Olga nous emmène déguster une tourte au saumon chez Stolle, une chaine russe dont c’est la spécialité.
Il faut commander à la caisse non sans mal parce que les vendeuses ne parlent pas anglais. C’est bon mais sans plus.

Jardin de Peterhof
Jardin de Peterhof

Une fois repus, direction les quais de la Neva en face de l’Hermitage pour prendre l’hydroglisseur qui nous amène directement à Peterhof. Le trajet dure 30 minutes, nous en profitons pour nous assoupir.

Fontaines de Peterhof
Fontaines de Peterhof

Le parc est beau et les fontaines magnifiques. Les touristes ne sont pas si nombreux, nous entrons rapidement dans le palais. Le parquet étant récemment rénové et en marqueterie fragile, nous portons des sur chaussures.

Du sol au plafond, en passant par les murs, tout brille! Dommage que les photos soient interdites.

Nous rentrons à l’hôtel pour nous reposer un peu. Mais nous avons un peu faim.

Au Gastronom
Au Gastronom

23h00, il fait encore jour. Nous cherchons le restaurant Gastronom repéré dans les guides. Nous ne sommes pas déçus, le service comme les plats sont excellents. L’ambiance y est cosy, la musique est douce. A recommander.

Nuits blanches
Nuits blanches

23h30, le monde est dans la rue dans cette pénombre. Ce sont les Nuits Blanches: tout le monde s’est rendez-vous sur les ponts. Nous choisissons notre place près du Pont Dvortsovy à côté de milliers de russes et de touristes. Nous admirons les bateaux qui longent le fleuve illuminé par milles ampoules. Que c’est beau!

La Neva
La Neva
Levée des ponts
Levée des ponts

1h25- C’est au tour de notre pont de se fendre en deux lentement. C’est majestueux! Nous retenons notre souffle, les flash crépitent, les bateaux, en chœur, filent vers le prochain pont qui 5 minutes après ouvrira aussi la voie aux plus grands navires.

Nous nous couchons à 2h30. Je dois porter un masque occultant car les rideaux de notre chambre ne le sont pas assez.

Dehors la circulation est encore dense.

Samedi 28 Juin 2014

Salle du trône à l'Hermitage
Salle du trône à l’Hermitage

Notre guide Olga nous fait découvrir l’Hermitage, le deuxième plus grand musée du monde, après le Louvre. Dans les galeries, les groupes se succèdent et les salles voient passer des hordes de japonais, des chinois, des français les parcourant au pas de course. Olga nous raconte des anecdotes, j’enregistre
sur un petit magnétophone mais je ne sais pas si j’aurai le temps de l’écouter. Ses explications, ponctuées par des anecdotes, sont précises et je ne sais pas si l’on retiendra tout.
En quatre heures sans interruption, nous visitons une partie des premiers et deuxième étages en sélectionnant certaines oeuvres.

Scupture à l'Ermitage
Scupture à l’Ermitage

Premier étage: Peintures et sculptures russes. Second: les Impressionnistes artistes du 19è. Ensuite, le groupe se séparent, nous mangeons un sandwich à la cafétéria avant de reprendre notre visite et revoir certaines toiles que nous avons survolé.
Mais au bout d’une heure, nous capitulons.

Nous retrouvons l’air frais et le soleil sur la place du palais où se déroule sur la place une manifestation de sport acrobatique: moto, quad, vélo , skate. Des jeunes russes s’essaient à la cascade sur de la musique russe. Normal, ils sont chez eux.

Cascadeur sur la place de l'Hermitage
Cascadeur sur la place de l’Hermitage

Nous trainons un peu. Mais pas trop car je dois garder des forces pour demain. Direction pizzeria sur Nevski Prospekt que j’ai repéré hier. Je me force à manger des spaghettis al dente avec peu de sauce.

Je programme mon réveil pour 6h00. Le sommeil vient rapidement.

Dimanche 29 Juin 2014

Jour du Marathon – Récit de la course ici…

Plafond du Belmond Hotel
Plafond du Belmond Hotel

Après une bonne douche régénératrice, nous honorons notre rendez-vous au Belmond Grand Hotel Europe.

L’entrée est impressionnante, les majordomes, la réception, je me sens un peu intimidée par le faste du corridor, mais le maitre d’hotel nous reçoit tout simplement et nous installe à notre table.

Mini concert au Belmond hotel
Mini concert au Belmond hotel

Le restaurant est beau avec des vitraux dans le fond, sur les côtés, des balconnets dominent la salle. Au milieu de la salle se dresse un buffet garni de milles choses appétissantes. Des saumons, des blinis, des crudités, des verrines, une vingtaine de pains différents, etc.. et au loin, j’aperçois une table garnie d’appétissants gâteaux et autres sucreries dont une fontaine à chocolat. Un orchestre joue en sourdine des airs jazzy, une chanteuse entonne des airs connus. Des couples trinquent à leur anniversaire de mariage, des famille fêtent un anniversaire.

Buffet Belmond Hotel
Buffet Belmond Hotel

A peine assis que le serveur nous propose d’emblée un verre de Taittinger. Les bulles me chatouillent le palais. Nous testons les différents saumons, les entrées froides, les entrées chaudes, la vodka, le boeuf
Stroganov. Rapidement, je n’ai plus faim. Dommage, il reste encore les gâteaux à déguster. Heureusement, l’appareil photo est là pour immortaliser ces mets.

Mon assiette bien garnie. Hum!!!
Mon assiette bien garnie. Hum!!!

Dans un dernier sursaut, je m’empare d’une mousse au chocolat, d’un macaron et d’un gâteau au chocolat. Après un shot de vodka, 3 flûtes de champagne, 1 verre de vin rouge et 2 verres d’eau, je me sens bien
réhydratée!

Après ce sympathique repas, nous rejoignons notre hôtel pour (enfin) nous reposer. Petite sieste récupératrice.

Eglise Notre Dame de Kazan
Cathédrale Notre Dame de Kazan

18h00: Cathédrale de Notre Dame de Kazan: Nous assistons à une
messe orthodoxe. J’y entre , comme toutes les femmes, la tête voilée (j’avais déjà prévu). Les fidèles restent debout tandis que le prêtre (invisible à nos yeux) officie. Le chœur est beau, je suis toujours émue quand j’entends les voix résonner dans les édifices religieux. Nous y restons pendant une demi-heure.

Mosaïques murales
Mosaïques murales

A la sortie, une averse est en cours. Dommage, nous n’avons pas de parapluie. Comme l‘Eglise Saint Sauveur sur le Sang Versé se trouve sur notre chemin, nous nous y rendons en courant en attendant que l’averse cesse.

C’est Ma-gni-fi-que! Tout l’intérieur est tapissé de mosaïque et représente les scène de la bible. Que dire de plus. Difficile de raconter
ce que l’on ressent.

L'iconostase
L’iconostase

A la sortie de cette église transformée en musée, la pluie bat son plein.

Nous aurions voulu assister de nouveau à la levée des ponts mais la météo nous en dissuade. Nous rentrons à notre hôtel où un parapluie nous a été prêté contre une caution de 500 roubles.

Lundi 30 Juin

Entrée du Palais Youssopof
Entrée du Palais Youssoupoff

Il pleut toujours à petites gouttes mais ça mouille quand même. Olga nous emmène cette fois-ci visiter le palais Youssoupoff.

Ca palais montre le mode de vie fastueux adopté par la très haute bourgeoisie russe. Nous suivons également le déroulement supposé de l’assassinat de Raspoutine préparé par le maitre des lieux et de ses complices.

Cette maison composée de centaine de pièces décorées avec faste et dorures. La visite est instructive. A la fin de celle-ci, nous perdons de vue Olga et le groupe.

Nous arpentons une dernière fois la perspective Nevsky et entrons dans le magasin Elisseïev. C’est une boutique de produits fins avec des très appétissantes vitrines. Je tente de résister à la gourmandise et j’y réussis, non sans peine tant certains gâteaux sont beaux.

Nous faisons ensuite une halte au magasin Singer. C’est un bâtiment imposant mais la carte des gâteaux ne me plait pas et de toute façon, je n’ai plus faim. Nous effectuons des achats-souvenir à rapporter.

Balade dans les canaux
Balade dans les canaux

Nous optons ensuite pour une petite balade en bateau collectif. Le bateau démarre de la Moïka (quartier de l’Ermitage), passe par le petit canal d’hiver, longe le fleuve – la Grande Neva, entre dans la Fontanka et rentre dans la Moïka.

Nous découvrons Saint Pétersbourg sous un autre angle, c’est très reposant.

Chanteur de Sankt Peterburg restaurant
Chanteur de Sankt Peterburg restaurant

Pause à l’hôtel avant notre diner réservé à Sankt-Petersbourg. Nous y allons à 20h, heure de début du match France/Nigeria. Le service est bon, nous choisissons comme apéritif de la vodka « Beluga »
et de la vodka Samovar », des entrées russes (soupes kalia et à la crème) et comme plat principal du boeuf Stroganov
et du Poulet en croute merveilleux accompagné de légumes. Nous oublions le dessert car rien ne passe plus. Entre l’entrée et le plat, nous assistons à une représentation de spectacle folklorique avec cinq danseurs et 2 chanteurs. C’est un peu cliché mais pour des touristes comme nous pas avertis, c’est suffisant.

Perspektiv Nevki au petit matin
Perspektiv Nevky au petit matin

Nous terminons la soirée enchantés et repus. Après une dernière balade dans la ville, nous sommes de retour à l’hôtel à 23h00. A la réception, nous récupérons notre panier petit-déjeuner car notre avion décolle tôt.
Il est composé de jambon + fromage entre deux tranches de pain de mie sec, d’une pomme, d’une banane et d’une bouteille d’eau. Bon, ça change un peu de notre buffet matinal.

Minuit, nous nous couchons enfin.

Mardi 1er Juillet 2014

Aéroport de Pulkovo (Saint-Pétersbourg)
Aéroport de Pulkovo (Saint-Pétersbourg)

Le réveil sonne à 4h. La nuit fût courte. Mais la peur de rater l’avion est plus forte. Cinq minutes après, le call-service appelle. Momo a dû avoir des clients qui ont « oublié » de se réveiller par le passé!

Mais tout le monde est à l’heure pour embarquer dans le car qui nous amène à Pulkovo, l’aéroport international de Saint Petersburg.

Le contrôle des passeports est plus facile qu’à l’entrée et le contrôle des bagages n’est pas aussi rigoureux qu’en France. L’avion a encore du retard mais le vol se déroule bien.

A peine arrivés, je pense à mon travail.

Je déballe ma valise et j’ouvre la boutique. Ca y est, c’est parti!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *