Norvège ( Tromsö et Oslo) du 22 au 25 juin 2013

25Juin - by admin - 0 - In Europe du Nord Montagne Récit

Après la Suède et le Danemark, nous voilà partis à la découverte d’un autre pays scandinave: la Norvège.

Drapeau norvégien

C’est un pays européen mais qui n’a pas adopté l’€uro. De plus, c’est le pays où le niveau le plus cher du monde! Ils ont du pétrole.

Nous décidons d’y aller à l’occasion du Marathon du Soleil de Minuit à Tromsö. Tous les ans s’y déroule un marathon original: il se court en pleine nuit et en plein jour.

Nous profitons d’une escale longue au retour pour visiter la capitale: Oslo.

Samedi 22 Juin 2013

Vol SAS: CDG 10h55 – Oslo 13h10
Oslo 13h55- Tromso 15h45, Escale obligatoire car il n’y a pas de vol direct.

Vol au dessus de la Norvège
Vol au dessus de la Norvège

Le vol vers Oslo est en retard. L’escale est raccourcie de 30 minutes. Nous sommes inquiets: nous devons récupérer nos bagages à Oslo, passer la douane, les enregistrer avant d’embarquer, tout cela en moins de trente minutes! Quand je pose la question à l’hôtesse de l’air, elle nous dit que c’est possible mais qu’il faut se dépêcher. Facile à dire.

L’avion se pose à peine que nous sommes sur le pied de guerre.
Mais nous ne sommes pas les seuls à vouloir attraper une correspondance. Il nous reste à peine quinze minutes avant le décollage prévu quand nous sortons de l’appareil.

Nous n’aurons pas le temps de récupérer nos bagages.
C’est ce que me fait comprendre un policier auquel j’expose notre problème. Tant pis, nous les laisserons là et ferons une réclamation dès notre arrivée à Tromsö. Plus que dix minutes.

Nous piquons un sprint dans les longs couloirs de l’aéroport de Gardermoen. Nous arrivons à la porte d’embarquement juste à temps.

Aéroport
Aéroport

Aéroport de Tromsö: La responsable des bagages parle français, mais je ne suis pas sûre qu’elle ait bien compris. Evidemment, tous nos bagages sont restés à Oslo. Heureusement que j’ai prévu de mettre mes affaires de course dans mon bagage à main cf Problème à Tokyo. Nous prenons un taxi, il pleut des cordes.

Sculpture of fisherman
Sculpture of fisherman

A l’hôtel, je ré-explique mon problème au réceptionniste qui se propose de rappeler l’aéroport pour vérifier si nos bagages ont pris le vol suivant. En définitive, il a été très efficace car nos bagages ont été livrés le soir même, 90 minutes avant le départ du marathon.

Le centre de Tromsö se fait aisément à pied et notre hôtel est situé à moins de 500 mètres du départ. Nous passerons même devant et ma fille nous filmera de notre fenêtre.

Mais à peine nous découvrons notre logement qu’il faut récupérer mon dossard puis trouver une épicerie dans le coin pour faire quelques courses car demain dimanche, tout est fermé. De plus, il me faut ingurgiter des glucides lents au moins deux heures avant le départ et ma montre indique déjà presque 18h00.
Evidemment, au supermarché, tout est écrit en …norvégien. Nous attrapons au vol quelques boites de conserves où nous reconnaissons certains ingrédients, avant que le magasin ne ferme ses portes à 18h.

Récit de la course ici…

Dimanche 23 Juin 2013

Vue de notre hotel à minuit
Vue de notre hotel à 1h du matin

1h00 du matin, la course est terminée. Le centre est rempli de monde. Il fait jour mais je veux rentrer. Les rideaux occultants ne permettent pas de filtrer complètement la lumière du jour. Je dois porter un masque.

10h00- Visite de la ville où pas un chat ne rôde. Il crachine. A l’office du tourisme, une dame nous conseille de prendre le ferry qui fait l’aller-retour à Lysnes pour avoir un aperçu des Fjords dans l’après-midi.

Polaria
Polaria

Seuls des magasins de souvenirs sont ouverts. Nous visitons le musée Polaria. Nous y découvrons la faune aquatique de la région.

Ensuite, nous parcourons le Musée d’Art Contemporain. C’est bien parce que c’était gratuit, mais franchement, c’est assez nul. Pourtant, j’ai l’esprit ouvert mais là, j’avoue que cet art contemporain nous laisse vraiment perplexe. Comme il re-pleuvait et qu’aucune autre activité ne pointe à l’horizon, nous y sommes allés. La ville semble déserte.

A bord du ferry
A bord du ferry

Après une pause-déjeuner à notre hôtel et après une petite sieste, nous prenons le ferry qui nous amène à Lysne. C’est un moyen excellent et pas cher £ 15 pour obtenir un aller-retour de deux heures pour voir les sites imprenable sur les fjords. Le ferry part à 16h. Dommage qu’un crachin continu gâche un peu la visite mais le décor est vraiment impressionnant.

A 23h, nous décidons de boire un verre dans un pub. La bière n’est pas mauvaise et il n’est pas permis à tout le monde d’être dehors à minuit en plein jour. C’est fabuleux et unique.

Lundi 24 Juin 2013

Troll
Troll

Enfin, le soleil est de retour, nous parcourons l’allée piétonnière du centre-ville où sont concentrés tous les commerces. Nous y croisons beaucoup de monde et faisons quelques emplettes, les soldes existent aussi ici!

Après une courte sieste (eh oui, encore, il faut dire que nous sommes un peu déboussolés avec ce soleil qui ne se couche jamais , ou presque), nous visitons la Brasserie Mack où un jeune homme nous narre en anglais l’histoire familiale et commerciale.

Visite de la Brasserie Mack
Visite de la Brasserie Mack

Je comprends à moitié mais j’ai saisi l’essentiel, je l’espère.
Nous dégustons deux bières qui semblent bien bonnes pour une non-initiée comme moi.

Téléphérique
Téléphérique

Comme il nous reste un peu de temps avant notre dîner, nous en profitons pour prendre le bus n°26 qui nous amène jusqu’au téléphérique. Malheureusement, il re-crachine mais la vue là-haut est grandiose. Nous ne pouvons rester trop longtemps car nous avons réservé chez Emma’s à 19h et les bus ne sont pas fréquents ici.

Emma’s: c’est un restaurant gastronomique pour lequel il a fallut réserver au moins une semaine avant. Mais comme je n’avais prévu qu’un jean et des baskets dans ma valise, nous avons passé l’après-midi à me chercher des chaussures moins « sport ».

Chez Emma's
Chez Emma’s

Le repas se déroule au premier étage, les plats sont bons sauf la morue séchée que j’ai trouvée vraiment sèche. Le dessert est bon. Bref, vous l’avez compris, ce fût un bon repas mais vraiment, comparé à ceux préparés en France, la gastronomie française est bien supérieure.
Notre repas dure 3h sans que nous ayons vu le temps passé.

Mardi 25 Juin 2013

Notre taxi, réservé par le réceptionniste de l’hôtel, est à l’heure. C’est notre dernière journée en Norvège et nous en profitons pour visiter Oslo lors de notre escale de 10 heures. Cette fois-ci, nos bagages seront acheminés directement à Paris. Nous voyageons donc légers.

Max de Viking Biking
Max de Viking Biking

Tromso 6h40- Oslo 8h35: Un petit en-cas nous est servi à bord. Il s’agit d’un mini sandwich, d’un jus d’orange et d’un yogourt.
A l’aéroport d’Oslo, nous n’avons pas trop de mal à trouver le Flytoget ou train express qui nous amène au centre-ville.
Nous récupérons un plan de la ville à l’office du tourisme, ensuite, repérage de Viking Biking (Loueur de vélo trouvé sur internet) pour la visite de la ville en vélo.

Oslo :
Oslo :

Le temps passe vite et la faim nous tenaille. Direction Aker Brygge, un quai où se côtoient une multitude de restaurants. Encore une fois, je goûte et apprécie une dernière fois le saumon norvégien.

Viking biking : Nedre Slottsgate 4, Oslo 0157, Norvège. Mon mari et ma fille ne souhaitant pas faire du vélo, ils me laissent en compagnie de Max, mon guide anglais, accompagnée par une famille californienne.

Centre ville
Centre ville

Après avoir réglé nos vélos, nous voilà partis à la découverte de la capitale. Notre première escale est Akershus Castle et sa forteresse, Marc nous en raconte l’histoire, en anglais évidemment, j’en saisi quelques bribes. Ainsi, le site de la forteresse d’Akershus permet de profiter à la fois du patrimoine historique et de belles vues sur le port tout en faisant une promenade agréable.

Vigeland park
Vigeland park

Ensuite nous passons devant le Palais Royal, le long des Fjords, le Vigeland park que j’ai le plus admiré.

La balade est très sympathique, ponctuée par des pauses où Max nous raconte quelques anecdotes. Le temps passe toujours aussi vite, nous revenons au point de départ où mon mari et ma fille nous ont rejoint.

Aéroport d’Oslo: nous arrivons tranquillement vers la porte d’embarquement après avoir passé la douane. Mais en regardant l’écran où sont affichés les départs, quelle est notre stupéfaction en découvrant que notre vol est purement et simplement annulé. Nous courons dans les couloirs avant d’atteindre le comptoir de SAS où l’hôtesse nous indique que notre prochain vol part une heure après et que la correspondance est maintenue.

J’ai des doutes mais nous n’avons que le choix d’attendre.

Oslo 19h00- Copenhague 19h55
Copenhague 20h10- CDG 22h05

Maisons norvégienne
Maisons norvégienne

Atterrissage à Copenhague dix minutes avant le décollage de notre vol suivant! Nous avons prévenu l’hôtesse avant d’embarquer, elle nous rassure en nous disant que notre avion est au courant du retard et qu’il va nous attendre.

A peine notre avion posé dans la zone de transit, tous les passagers se lèvent et se précipitent vers la sortie. Hélas, nos sièges sont à l’arrière, nous devons rester patients. Nous sommes angoissés mais nous sommes prêts pour un nouveau sprint. Et c’est le cas, nous sommes appelés par haut-parleur à rejoindre immédiatement la zone d’embarquement. C’est là qu’on se rend compte à quoi servent ces années d’entrainement à la course!

Assiette norvégienne
Assiette norvégienne

Nous arrivons essoufflés à la porte de notre avion. Celui-ci décolle dix minutes après. Y en a marre de cette compagnie!

Le reste de notre voyage se déroule dans de bonnes conditions et nous retrouvons avec plaisir et soulagement notre domicile.

PS: Non, mais j’oublie: à l’arrivée, il nous manque une valise, celle de ma fille est restée bloquée à Oslo. C’était trop beau. Elle nous sera livrée le lendemain.

Quelle aventure !

En pratique

100 Nok = 13, 12 €

City living Hotel
City living Hotel

Notre hôtel: La vie étant extrêmement chère en Norvège, nous décidons de tester cette formule d’appart’hotel.
Nous avons la possibilité de cuisiner et de ne pas nous ruiner dans les restaurants de la ville.

Restaurant Egon

– Oui / non : Ja/ Nei
– Bonjour : God morgen, (après-midi) God eftermiddag, (soir) god kveld
– Au revoir : AdjØ/ Ha det bra
– S’il vous plaît : Vennligst
– Merci : takk
– Je ne comprends pas : Jeg forstår ikke
– Médecin : Lege
– L’addition : Kan jeg få regningen?
– Combien coûte ? : Hvor mye koster det ?
– Toilettes : Toalett/ WC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *