Dubaï (Emirats Arabes Unis) du 24 au 30 janvier 2012

30Jan - by admin - 0 - In Moyen-Orient Urbain

Virée à Dubaï

Drapeau Emirats Arabes Unis

L’existence d’un marathon situé en début d’année et à parcours plat permettant des performances sportives dans ce pays nous a orienté vers cette destination que nous n’aurions jamais envisagé auparavant.
Rapidement, notre choix s’est porté sur Planet Tours, une agence très sérieuse et surtout qui propose des prestations à bon rapport qualité-prix.

Cabine de l'Emirates
Cabine de l’Emirates

Il a fallu juste ressortir des cartons certaines affaires d’été car leur hiver est beaucoup moins rigoureux que le nôtre. Nos bagages ont été prêts la veille, nous avons décidé d’emmener des valises à moitié vides, car le Festival Dubaï Shopping battait son plein en ce moment.
Avec un départ en début de soirée, nous prenons une avance confortable pour arriver sans stress à CDG Roissy où nous avions déjà réservé une place de parking. Nous retrouvons rapidement Gérard, notre accompagnateur du groupe Planet Tours ( Londres et Chicago) qui nous délivre nos i-billets, un sac à dos et un tee-shirt du groupe.

Vue de Dubaï
Vue de Dubaï

L’enregistrement des bagages est rapide, nous nous débarrassons de la formalité pénible mais nécessaire de la fouille aux douanes.
Le boing 777 d’Emirates Airlines est un peu plus large que les autres Boing avec lesquels nous avons voyagé, mais pour moi et mes genoux, cela ne change pas grand chose. L’écran est individuel et chaque appareil est indépendant, ce qui veut dire que l’on peut démarrer un film, un docu, un album quand on le désire, le mettre en pause et le redémarrer à souhait. De plus, le choix est énorme, en 6 h de vol, j’ai visionné 3 films dont un en somnolant.

Mercredi 25 Janvier

Zatar croissant au Starbuks
Zatar croissant au Starbuks

L’arrivée à Dubaï sous le soleil est fort agréable. Nous sommes un peu fatigués car nous n’avons pu dormir tant nous étions excités par ce voyage. Nous changeons quelques euros à un comptoir de l’aéroport (il s’avèrera plus tard que ce n’était pas la meilleure solution, le change dans les Mall étant beaucoup plus intéressants). Les chambres seront prêtes pour midi, Planet a prévu une visite de la ville en car. Nous profitons d’une pause pour prendre un chocolat et un zatar croissant( thym sauvage, graines de sésame et de baies de sumac) au Starbucks du coin avant de rejoindre le groupe.

Le Souk
Le Souk

9h00- Visite de la ville en car: nous découvrons la ville par le Sud: L’Hôtel Atlantis, Palm Jumeirah, la Marina où les immeubles sont tous plus originaux les uns que les autres, la plage de Dubaï avec au loin le fameux Burj El Arab, puis en allant vers le Nord: Creek, les Souks aux épices où nous sommes abordés à chaque coin de rue. Puis nous poursuivons avec le Souk de l’or, une traversée en bateau et enfin le musée de Dubaï.

Dubaï Mall
Dubaï Mall

Après 4h de visite très intéressante de la ville, le car nous dépose à Dubaï Mall pour que nous puissions récupérer notre dossard.
Dubaï Mall: C’est immense, nous mettons 30 minutes à trouver notre chemin vers le Palace hôtel pour récupérer (très aisément) mon dossard. Ouf! Ensuite il faut courir à Burj Khalifa car j’avais réservé nos places par internet.

Vue du haut du Burj Khalifa
Vue du haut du Burj Khalifa

At the Top – Burj Khalifa: Pas de queue. En une minute, l’ascenseur nous amène au 124ème étage, c’est-à-dire environ 400m de hauteur.
Evidemment, la vue est magnifique. Les immeubles ont l’air si minuscules. Nous restons sur la terrasse environ 1h et demi à prendre des photos. Nous redescendons les yeux comblés et repartons pour le Mall et nous restaurer enfin.
Nous trouvons « Va piano » , un restaurant italien, pour y déguster des pâtes, puis rentrons enfin à notre hôtel vers 17h pour récupérer nos bagages restés dans le lobby et pour intégrer enfin notre chambre.
Celle-ci est spacieuse, très confortable, conforme à un quatre étoiles. Nous nous reposons quelques instants mais la journée a été tellement longue que nous ne nous réveillons plus que douze heures après.

Jeudi 26 Janvier

Salle de sport de notre Hôtel Rose Rayhaan by Rotana
Salle de sport de notre Hôtel Rose Rayhaan by Rotana

Je me lève tôt après douze heures de sommeil. J’en profite pour visiter la salle de sport située au 4ème étage et courir sur un tapis de course pendant 20 minutes, la course c’est quand même pour demain!
Après une bonne douche revigorante, 8h00- Petit-déj-buffet au Petals restaurant. Que dire? Que les plats sont très variés et surtout typique oriental. Nous avons de quoi tenir jusqu’au soir.

Sky Dubaï
Sky Dubaï

10h00- Mall of Emirates– Maintenant, nous sommes des pros du métro qui n’a plus aucun secret pour nous. Je trouve ce mall moins impressionnant que le premier. Même le Ski Dubaï ne m’attire pas. Je n’aime pas skier non plus.
Nous devons quand même nous presser et chercher un taxi pour notre RV à Burj al Arab à 13h pour notre Afternoon Tea. Le taxi n’est pas cher: 30 Dirhams soit 8€.

Parking du Burj Al Arab
Parking du Burj Al Arab

12h00- Burj al Arab L’allée qui mène à l’hôtel le plus étoilé du monde est impressionnante. Un gardien vérifie nos réservations et nous accueille avec déférence. Que c’est beau!!
Nous réalisons la chance que nous avons d’être ici. Nous mitraillons le monument sous toutes ses coutures. Des Rolls attendent leurs clients au pied de l’Hôtel. Dès l’entrée, nous sommes attirés vers le haut plafond qui scintille. C’est comme dans les photos!

Plafond du Hall d'entrée du Burj Al Arab
Plafond du Hall d’entrée du Burj Al Arab

Je me sens comme une petite fille, avec ma robe je pose, je virevolte, peu importe les gens autour, tout ce qui brille…Mais c’est l’heure de monter au 27ème…
13h00- Skyview bar . Nous sommes accueillis comme des invités de marque, une hôtesse nous dirige vers notre place, avec une vue superbe de la vile de Dubaï. Whaouou. C’est très, très beau. Impossible à décrire. La mer à nos pieds est turquoise, une vraie carte postale. L’hôtesse nous amène des serviettes parfumées pour nous essuyer les mains.

Vue du haut de Skyview au Burj Al Arab
Vue du haut de Skyview au Burj Al Arab

Ensuite, elle nous propose du Champagne. Que j’explique le principe: Ce repas est un menu prévu pour un après-midi, il comporte une dégustation de petits sandwichs accompagnés de thé à volonté. Donc, nous débutons par une coupe de Roederer brut accompagnée de mixed berries and fresh cream, puis la viande du chef( une tranche de rôti de boeuf en feuilleté. Ensuite, Fingers sandwiches and soft buns (assortiments salés très copieux, nous refuserons de nous resservir), collection of mini-patisseries, puis Homes made scones et enfin une dégustation de chocolats divers.

Assortiment salé au Sky View de Burj Al Arab
Assortiment salé au Sky View de Burj Al Arab

Le tout arrosé de thé dont la carte était impressionnante: nous choisirons Green Dragon tea, Gunpowder Tea Life & beauty, Ayurveda Tea, Date Tea. Eh bien, figurez-vous que j’ai jeté un coup d’œil autour de nous et aucun des invités n’a terminé ses gâteaux tellement le tout était bien copieux. J’ai pris plein de photos pour ne jamais oublier. Nous quittons cet endroit féérique pour retourner sur la terre ferme. Re-taxi qui nous ramène au Mall.
16h15- Mall of Emirates pour faire quelques achats pour les enfants puis retour à l’Hôtel. Demain, c’est le grand jour.
19h00- « Va piano » repas pour la traditionnelle pasta. Mieux vaut assurer. Je me couche tôt après avoir préparer mes affaires pour le lendemain.

Vendredi 27 Janvier

Notre chambre au Rose Rayhaan by Rotana
Notre chambre au Rose Rayhaan by Rotana

4h00- Je maitrise assez bien le réveil téléphonique mais cela ne m’a pas empêché de me réveiller toutes les heures pour regarder l’heure. J’ai fait des cauchemars toute la nuit: que j’étais en retard, que je perdais mes affaires, etc…Bref, je suis sur pied avant que le réveil ne sonne. Je descends dans le hall pour récupérer le panier petit-déj composé d’une pomme, d’un banane, d’un yaourt au fruit d’un muffin, d’un gâteau au chocolat et d’une bouteille d’eau. Je dévore tout. Je fais la connaissance de René qui me raconte son parcours de champion sportif. J’en suis toute admirative. Puis, je remonte dans la chambre pour me préparer.

Dubaï Metro
Dubaï Metro

6h00- Départ à pied de l’hôtel de toute la troupe. Les trottoirs sont quasi-inexistants à Dubaï et la ville est un grand chantier. Nous passons à travers des barrières et des rues bondées de 4×4. Sur Emaar boulevard, une quantité incroyable de coureur grouille de tous côtés. On reconnaît les marathoniens à la couleur bleue de leur dossard et il n’y en a pas beaucoup, surtout des femmes.

Récit du marathon ici ….

Coureurs
Coureurs

11h04- Un dernier sprint dans un dernier sursaut. La vue des nombreux spectateurs assis sur les gradins me redonne des ailes. Je n’ai pas réussi à finir en moins de 4h mais je termine en super forme, trop grande forme.
Pour la première fois, je ne ressens aucune fatigue, ce qui revient à dire que je n’ai pas donné le meilleur de moi-même. Mais je suis heureuse tout de même d’avoir progressé un peu encore.
11h15- Nous continuons à marcher tranquillement pour récupérer notre sac qui contient notre médaille, une bouteille d’eau, une bouteille de Gatorade. Je retrouve facilement mon mari comme prévu près des toilettes.

Sea Aquarium
Dubaï Aquarium

Après quelques prises de photos de l’après-course, je me sens en forme pour visiter « le plus grand » aquarium du monde. 
Aquarium: Certes, il est immense mais je préfère les poissons dans mon assiette. Passons. Nous apercevons un magasin en face qui nous intéresse un peu plus: Aéropostale.

Aeropostale
Aeropostale

Déjà repéré et apprécié lors de notre dernière visite à NYC, et grâce aux soldes d’hiver, nous allons dévaliser ce magasin pour les enfants. Heureusement que nous sommes partis avec deux valises vides au départ!
Une fois le portefeuille à sec, le ventre crie famine et nous voilà partis déjeuner. Bizarrement, je n’ai plus très faim.

Bar à Chicha à Dubaï Marina
Bar à Chicha à Dubaï Marina

Quand enfin nous revenons à l’hôtel, je vais me détendre au Hammam de l’hôtel pendant une bonne quinzaine de minutes, ensuite petite sieste d’une heure pour récupérer complètement du marathon.
Dubaï Marina: Petite soirée sympathique au bord de la marina dans un resto turc, entourés de locaux fumant la chicha. Que c’est beau une ville la nuit!

Samedi 28 Janvier

Avenue preincipale
Avenue principale

Comme tous les matins, nous croisons nos amis marathoniens de Planet Tours au petit-déjeuner. Nous y voyons surtout des hommes d’affaires mais aussi quelques emirates venus sans doute pour les soldes avec leurs femmes voilées.
Curieux, nous avons vu que ces dernières mangeaient en soulevant leur voile. Hallucinant et surtout, pas très pratique.

Mosquée
Mosquée Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan

8h30- Départ pour Abu Dhabi, la capitale des Emirats Arabes Unis. C’est aussi une ville en chantier, mais le clou du spectacle, c’est incontestablement la Grande mosquée Sheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan.
Mosquée: Les femmes sont obligées de porter un voile et les hommes d’avoir une tenue correcte ( short interdit). Finalement, c’est assez joli de voir des silhouettes noires flotter au dessus du marbre dans la cour de cette magnifique mosquée.
Le temps est compté, notre guide bat le rappel, après 1h30 de visite au pas de charge, nous rejoignons notre car qui nous amène à un restaurant où notre déjeuner nous attend.

Buffet bien garni
Buffet bien garni

Repas Hotel Cristal 4*:
Il faut dire que nous prenons vite goût aux quatre étoiles, le buffet est bien garni, et je n’arrive pas à goûter tous les plats comme je le fais habituellement.
Il ne me reste que les photos pour me souvenir de ces délicieuses pâtisseries.
Le ventre bien rempli, le car nous emmène au marché aux dattes.

Dattes bien moelleuses
Dattes bien moelleuses

Nous goûtons à tout et je craque pour des dattes si moelleuses, si charnues qui fondent dans la bouche comme des pâtes de fruits. Nous nous alourdissons de deux kilos.
Puis passage express au Ferrari World, un grand centre d’attraction totalement dédié à la marque automobile dont nous ne voyons que la devanture.

Ferrari
Ferrari World

Sur le chemin du retour, nous sommes tous fatigués et silencieux. A peine rentrés à l’hôtel, nous voilà partis à la recherche d’une recharge pour notre appareil photo que nous avons laissé en France ( à raison de plus de 1000 photos à chaque voyage,la batterie n’a pas fait long feu).
Nous nous aventurons derrière les hauts buildings situés le long de l’artère principale et nous découvrons … le désert. Au delà des immeubles clinquants, se trouvent des bâtiments normaux, aux dimensions humaines, mais toujours
pas de trottoirs. L’employé du petit supermarché nous dirige vers un Mall, mieux achalandé. Nous verrons demain et nous rentrons à l’hôtel.
Tandis que mon mari se repose, je redescends au 4ème pour la salle de musculation. Vélo 15 minutes + Développé-couché 7×7, je conclus par un Hammam régénérant.

Dimanche 29 Janvier

Devanture pâtisserie
Devanture pâtisserie

Il faut absolument recharger notre appareil photo pour le safari de ce soir. Nous voguons vers le nord à Deira City Center à la recherche d’un magasin de photo. Heureusement, nous rencontrons un vendeur qui nous propose de charger notre batterie gratuitement pendant que nous visitons le centre commercial. C’est super chouette! Nous rentrons à l’hôtel nous reposer avant le safari.

Tous en jeep
Tous en jeep

Safari Désert avec ABC tour. Nous sommes treize du groupe à participer à ce safari. Nous voyageons dans deux 4×4. Notre chauffeur n’est pas très bavard et je suis assise au fond de la voiture. Celle-ci quitte Dubaï par le Sud. Après 30 minutes de route, nous nous arrêtons sur un parking où les chauffeurs dégonflent les pneus pour mieux rouler sur le sable.
Puis nous empruntons des pistes ensablées trente minutes encore. Les dunes sont devant nous, pendant trente autres minutes, le chauffeur grimpe et dévale les dunes avec dextérité mais certaines pentes sont abruptes et la voiture tangue à chaque virage.

Chevauchée dans les dunes
Chevauchée dans les dunes

C’est un peu comme les montagnes russes, le chauffeur s’amusait avec la voiture. Ensuite, nous nous sommes posés sur les dunes pour admirer le coucher de soleil. Certains ont testé le surf sur les dunes. Enfin, dégustation de chicha.
A vrai dire, je n’ai pas trouvé cela bien affolant, plutôt rigolo. Puis, une danseuse du ventre a évolué sur la piste tandis qu’une musique orientale nous berçait les oreilles.

Danseuse du ventre
Danseuse du ventre

Enfin, le barbecue nous a été servi; heureusement, il était copieux et délicieux.
La voiture nous ramène à notre hôtel comme prévu à 21h30. Mais nous ne sommes pas fatigués, c’est notre dernière soirée à Dubaï et il nous reste encore quelques dirhams à dépenser. Direction Dubai Mall.
Dubaï Mall: A 22h30, tous les magasins sont ouverts et la foule arpente les couloirs du centre commercial. On dirait que la ville se réveille la nuit. Je me demande à quelle heure les enfants se couchent ici. En tout cas, nous trouvons notre bonheur chez Aeropostale. Je pense que les enfants seront contents. Demain est notre dernier jour. Il faut se coucher.

Lundi 30 Janvier

Christian Herba
Krystian Herba

Petit-déjeuner: Tout le monde est fébrile. De plus dans l’hôtel, un record du monde va sans doute être battu.
Promenade le long de Sheik Zahyed Road. Pour la dernière fois, nous longeons cette avenue interminable et immense avant de rentrer à l’Hôtel où une foule de journaliste attend le départ du recordman de montée d’escalier. Au rez de chaussée, nous sommes plus d’une vingtaine à attendre le départ de Kristian.
Record du monde: Krystian Herba. Il est onze heures, le coup de départ est donné, nous suivons avec attention l’ascension de Kristian. Une caméra mobile le précède et filme son trajet.

Arrivée au sommet
Arrivée au sommet

Nous l’attendons au 23ème où il redescend au rez de chaussée pour remonter jusqu’au 68ème étage. Ainsi, nous prenons l’escalier de service et nous atteignons le dernier étage où sont servis, cocktails, canapé. Un grand écran plat nous montre en direct la progression de Kristian. Ce dernier progresse régulièrement. Pendant ce temps, nous discutons et une journaliste indonésienne nous interviewe. c’est assez drôle et je sers même de traductrice pour certains de mes compatriotes.

C'est le triomphe !
C’est le triomphe !

Au 68ème étage de l’hôtel est dressé un grand buffet et nous sommes servis par de charmantes hôtesses. Au bout d’une heure et quinze minutes, Kristian arrive avec son vélo, même pas essoufflé . Il franchit la ligne d’arrivée et nous salue en faisant une galipette avant. L’ambiance est joyeuse, son record du monde de montée des 1050 marches est battu. Mais il est l’heure pour nous de partir et nous quittons cette joyeuse bande qui va fêter dignement cet évènement.
Départ: Nos bagages sont déjà en bas. Notre car nous attend. Sur le chemin de l’aéroport, nous jetons un dernier regard vers cette ville étonnante. Dans dix ans, elle aura encore changé de visage. Adieu Dubaï!!!

En vente à l'aéroport
En vente à l’aéroport

Notre retour dans l’avion avec Emirates se déroule dans un silence concentré. Nos sièges sont situés à l’arrière avec juste deux sièges sans voisin. Je ne connaissais pas cette disposition dans un Boing 777, c’est super.
En sept heures de vol, j’ai le temps de visionner trois films dont « Spirit of the Marathon » un film-docu qui décrit le parcours de plusieurs participants au Marathon de Chicago.
A notre arrivée sur Paris, nous sommes accueillis par une météo glaciale, Brr, le retour à la réalité est dur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *