Berlin (Allemagne) du 19 au 22 septembre 2009

22Sep - by admin - 0 - In Europe Europe de l'Ouest

Berlin du 19 au 22 Septembre 2009

Drapeau allemandLe Marathon de Paris s’est achevé dans un enthousiasme débordant. J’ai souhaité poursuivre l’aventure et profiter des marathons pour parcourir le monde.

Ainsi, je décide de participer aux 5 plus grands marathons ( Worlds Marathon Majors) du monde à raison de deux par an (afin de pouvoir bien récupérer entre chaque) puis voir ensuite si ce challenge m’intéresse encore. Ainsi, Berlin est le premier et Paris aura été une mise en bouche. Suivront Londres et Chicago en 2010, puis Boston et New-York en 2011. Rien que cela.

C’est parti

Ours, emblème de Berlin
Ours, emblème de Berlin

Pour mon premier marathon à l’étranger, je voulais partir avec un tour-opérateur Planet Tours pour ne pas m’encombrer de formalités et partir sereine pour ma course.
Puis j’ai changé d’avis, nous partons par nos propres moyens et non plus avec une agence pour des raisons économiques mais aussi parce que voyager avec un groupe ne nous est pas familier.
Planet Tours: 490€ par personne, perso: 329 €/ pers auquel il faudra rajouter le transfert aéroport/hôtel. La différence de prix paiera sans doute les resto.
J’ai réservé également l’Hotel situé à 1,4 km de la ligne de départ et d’arrivée ainsi que mon dossard.Voilà une bonne chose de faite.Détail des dépenses pour deux personnes: Avion EasyJet 135 €, Hotel au centre-ville 282 € pour 3 nuits par Booking.com. Plus l’inscription au Marathon 89 € dont la location de la puce et l’achat du tee-shirt souvenir.

Que faire avec les enfants?

Ils sont assez grands pour rester seuls à la maison mais trop petits pour leur faire entièrement confiance. Evidemment qu’ils sont heureux de nous voir partir afin d’avoir le champ libre.
Nous leur recommandons de ne faire entrer personne à la maison, mais le respecterons-ils?

Nous sommes un peu inquiets de cette situation. Heureusement, les grands-parents sont venus par hasard et nous leur confions nos chérubins. Nous partons un peu plus sereins.

Derniers préparatifs

13-Septembre 2009: J’ai reçu ma convocation il y a un mois, l’excitation commence à monter. Je commence à feuilleter un guide acheté récemment.
Il s’agit du « Guide évasion en ville » qui semble bien pratique avec proposition d’itinéraire. Nous décidons de prendre le pass 3 jours afin de pouvoir utiliser à notre guise les transports en commun. Nous atterrirons à l’aéroport de Berlin-Schönefeld vers 8h30 puis nous récupérerons mon dossard à Tegel. Après, nous verrons.

Découverte de la ville: Samedi 19 Septembre 2009

Horloge universelle
Horloge universelle

Nous quittons la maison au petit matin, les enfants sont encore endormis. Nous prenons la voiture pour Orly et nous garer au parking 4 longue durée. C’était beaucoup plus pratique que de prendre un taxi.
Nous nous garons sans trop de problème en essayant de nous rappeler notre emplacement pour le retour. A peine nous sortons du parking que la navette arrive. Nous montons dedans. Nous en descendons à l’arrêt suivant: Orly Ouest. Personne à l’horizon. Je me renseigne auprès d’un employé. Misère, je me suis trompée, c’est à Orly Sud qu’il fallait aller. Nous voilà reparti dans le car qui refait la boucle dans l’autre sens. Bien.
Une fois notre terminal retrouvé, l’enregistrement des bagages est rapide d’autant que nous n’avons qu’un bagage à main.

L’avion atterrit à peine que déjà nous embarquons. Oups!!! A peine 10 minutes de retard. L’avion est rempli de marathoniens qui parlent… de marathon. Ils ont tous la même tête.
Nous sommes plongés dans l’ambiance tout de suite.

Station de métro
Station de métro

Le voyage se déroule sans encombre avec vingt minutes d’avance. Comme nous n’avons pas de bagages en soute, nous sortons rapidement de l’aéroport. Ensuite, achats de tickets de métro.
La station Flughafen Berlin-Schönefeld est à 300m à peine. Nous sommes un peu perdus dans la station. Un voyageur allemand mais parlant français nous informe que le « RER » est en panne.
Nous rattrappons en vitesse le train qui nous emmènent directement vers le centre-ville. Beaucoup de français marathoniens sont également à bord.

Berlin Vital Marathon expo
Berlin Vital Marathon expo

Pour ne pas perdre de temps, nous décidons de récupérer mon dossard tout de suite. Donc, nous descendons à la station Platz der Luftbrücke pour le Vital Berlin qui se situe dans un ancien aéroport.
C’est plein de monde et les hangars sont immenses. L’organisation est parfaite, je récupère mon dossard, ma puce, un sac et mon tee-shirt. Puis nous filons vers notre hôtel qui se trouve à deux stations de là.

Notre hôtel
Notre hôtel

Hotel Am Anhater Bahnhof. Deux étoiles très correct , un peu bizarre. La réception se trouve au premier étage dans un immeuble de particuliers. La chambre est spacieuse, la salle de bain correcte avec une douche. Nous déposons notre unique bagage et après avoir fait un brin de toilette, nous prenons le métro.
Nous achetons notre ticket Day pass 72 heures chez un épicier. Le plan du métro semble identique à celui de Paris,nous ne devrions pas être trop dépaysés. Il n’y pas de tourniquet pour entrer, la confiance est de mise. Il faut juste composter son ticket. Le quai dessert une même ligne.
Les wagons sont propres.

Porte de Brandebourg

Under den Linde. Nous découvrons la porte de Brandebourg. Les organisateurs se préparent pour la course des skaters cet après-midi. La Paritzer platz grouille de monde. Un écran géant est prêt à délivrer des images de la course.

Nous avons faim. Et j’ai besoin de ma dose de glucide. L’avenue est très large, immense mais un peu déserte. Un peu plus bas, nous trouvons une pizzeria en self, « Va piano« .
Le concept est très simple: il y a deux comptoirs: celui de pâtes et celui de pizza. On choisit ses ingrédients parmi au moins une dizaine. Excellent!

Musée d'Art contemporain
Musée d’Art contemporain

Nous repartons à l’hôtel pour une petite sieste. Dans l’après- midi, nous prenons le bus M41 pour Hautbanhoff où nous visitons le Musée d’Art contemporain.
Après 2h de visite, nous rentrons en métro, les lignes de bus sont bloquées à cause des différentes courses qui se déroulent en ville, demain est bientôt.
Nous avons du mal pour nous réveiller mais il faut manger. Direction un resto italien bondé de marathonien. Mais le service est lent et exécrable. Nous ne laissons pas de pourboire.

Jour J: le Marathon Dimanche 20 Septembre 2009

Récupération

Récit de la course ici

45 minutes après la fin de ma course, je retrouve mon mari qui m’attend avec inquiétude dans le coin des familles. J’ai tardé à venir et nous nous sommes croisés à l’arrivée: il m’attendait du côté droit et j’étais à gauche.
Je déguste ma banane et bois ma bouteille d’eau. Je récupère à côté de mes congénères. Nous sommes épuisés. Nous rentrons à l’hôtel nous détendre et prendre une douche. Comme nous ne restons que quelques jours, nous décidons de ressortir en ville pour profiter de l’ambiance marathonienne qui y règne encore. Nous voyons des centaines d’éclopés qui marchent avec difficulté et nombreux sont ceux qui arborent fièrement leur médaille.

Au pied des murs
Au pied des murs

Nous l’avons bien méritée. Pause boisson au Café Opel, promenade sur Freidrikstrasse, près du mur de Berlin l’East Side Gallery où nous nous allongeons quelques instants sur l’herbe. Puis nous arpentons Unter den Linden où nous effectuons quelques achats souvenirs. Une fois bien encombrés, nous ramenons nos achats à l’hôtel.

Champ de stèle
Champ de stèle

J’ai envie de visiter le Musée de l’Holocauste.

Nous voilà repartis pour Unter Den Linden.
Le centre d’information est hélas fermé ce soir mais nous pouvons voir et parcourir le champ de 2711 stèles en béton.

Mais nous avons faim, nous choisissons un resto berlinois qui propose des spécialités du vieux Berlin. C’est une sorte de brasserie où des serveuses blondes servent de la bière. Mais non, c’est un cliché.
C’est un restaurant typique qui sert des kartofel avec de la viande de bœuf et de la bonne bière (j’ai une photo!).

Nous avons bien mangé et nous rentrons le ventre bien lourd à l’hôtel pour récupérer de cette journée bien remplie.

Visite de la ville: Lundi 21 Septembre 2009

Fernsehturm

La nuit a été très calme et vraiment reposante. Après un bon petit déjeuner à l’hôtel, nous prenons le métro (maintenant nous sommes des habitués) pour Postdamer Platz. Quartier de Sony où le dôme est magnifique.
Puis nous montons dans le bus ligne 200 qui nous emmène jusqu’au zoo en passant par Tiergarten. De là, direction Est avec le bus ligne 100. C’est la ligne que l’on conseille aux touristes car elle passe devant de nombreux monuments importants: l’église Kaiser-Willhem-Gedächtniskirche, traversée du parc de Tiergarten, la Siegessaule,
la maison de la culture, le Reischtag, Unter den Linden. Terminus AlexanderPlatz.

Aquadôme
Aquadôme

C’est une place assez grande mais grise, pas loin se dresse la Fernsehturm.
Nous montons au dernier étage à la vitesse de 6m par seconde. Nous pouvons avoir un panorama de la ville à 360°. Malgré un petit brouillard, nous pouvons distinguer les monuments que nous avons vu en bus.
Puis direction Aquadom que nous survolons par manque de temps. Il est vrai qu’il est frustrant d’avoir si peu de temps pour visiter une ville aussi grande et intéressante que Berlin.

Puis shopping dans le quartier de Hackescher-markt. Au décours d’une petite rue, nous tombons sur une minuscule boutique de création de bijou. C’est une vraie caverne d’Ali Baba, tout y est possible, elle s’appelle
Tukadu. Je craque pour des boucles d’oreille avec des bébés au bout que la demoiselle me crée en quelques minutes après avoir choisi les perles.

Curry 36
Curry 36

Nous avons faim, il est 14h. Dans le guide que nous avons acheté, un resto-snack à ne pas manquer: le Curry 36.
Après 10 minutes de marche, nous découvrons une longue queue devant l’enseigne. Nous ne sommes pas les seuls à avoir lu le guide. Nous choisissons le curry wurst de base avec la sauce blanche et des frites (Hum, pas très diététique) et
une bonne bière (nous sommes en Allemagne alors profitons-en). Nous rentrons à l’Hôtel (merci la carte de métro Day Pass!) pour en ressortir vers le KaDeWe, dans un autre quartier-shopping. Nous faisons chauffer la carte bleue et errons de boutique en boutique. Ce sont presque les mêmes qu’en France mais ici, elles ont l’air différent.
Et personne, ou presque, ne parle notre langue, c’est plus exotique. Une fois nos emplettes terminées, nous visitons les Galeries Lafayettes
avec le fameux toit en forme de cône translucide.

A notre retour à l’hôtel où nous nous reposons, nous décidons de passer notre dernière nuit à Berlin dans le restaurant situé en bas de l’hôtel.
C’est un endroit très chaleureux comme le propriétaire qui nous propose son plat du jour: des œufs avec des pommes de terre et des girolles. Excellents, accompagnés de bière évidemment, ce qui étonne le restaurateur.
Nous rentrons à l’hôtel bien contents de notre séjour.

Dernier jour: Mardi 22 Septembre 2009

Nous nous levons du bon pied. L’avion décolle à 17h00. Nous avons encore la matinée pour visiter cette ville.

 

Métro
Métro

J’ai été frustrée de n’avoir pu visiter le Centre d’information du Mémorial aux juifs. Cette fois-ci, nous sommes les premiers de la file d’attente.
Ce musée est émouvant par sa sobriété et par les histoires racontées. Au delà du monde juif, on ne peut qu’être triste devant toutes ces familles décimées.
Cela ne nous suffit pas, nous fonçons vers le musée Juif situé dans le quartier de Kreuzberg.
C’est toujours aussi émouvant. L’entrée du Musée est divisée en 3 axes: L’Holocauste, l’Exil et la Continuité.

Echelle inaccessible
Echelle inaccessible

L’endroit qui m’a le plus marqué se trouve derrière la porte au fond de l’axe de l’Exil: Dès que l’on pousse cette lourde porte métallique, on se sent oppressé par ces colonnes de bétons surmontés d’oliviers.
Le vertige nous prend à la tête. On ne peut que s’adosser au mur pour reprendre nos esprits. Il y a aussi une salle dans l’axe de l’Holocauste: elle est sombre, froide, le plafond qui symbolise le ciel semble si haut et si inaccessible…
Une échelle est à portée de vue mais le premier barreau est hors de portée de main. Une sensation d’impuissance nous envahit. Nous avons hâte de retrouver l’air au dehors.
Après deux heures de visite, nous nous dirigeons vers le Musée d’art contemporain qui, hélas, est fermé exceptionnellement ce jour. Comme nos jambes ont besoin de se dégourdir et que notre Day Pass a expiré,
direction Check point Charlie à pied pour voir le dernier pan de mur encore debout. Mais ce n’est qu’un mur!!!

La matinée est très courte, nous rentrons à l’hôtel récupérer notre bagage et nous prenons le métro puis le bus pour l’aéroport. Nous sommes de nombreux français arborant notre tee-shirt de finisher.

Vraiment ravie!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *